Ils contestent pour vous vos PV d’excès de vitesse

Publié le 01/12/2016 - Ouest France

« L’État privilégie le jackpot financier ! Je suis avocat. Je ne fais rien d’illégal, souligne-t-il. Au contraire EasyRad milite pour améliorer la sécurité routière puisqu’il dénonce les aberrations d’un système conçu pour ne pas pouvoir identifier les conducteurs en infraction. 80 % des excès de vitesse constatés sont inférieurs à 20 km/h, explique-t-il, il s’agit donc d’offrir aux automobilistes un véritable service de protection de leur permis de conduire et non de défendre des chauffards ! » Pour lui, le « scandale », c’est « plutôt le choix délibéré de l’État d’avoir privilégié le jackpot financier. Illustration encore avec la dernière mesure incitant les entreprises à dénoncer les salariés flashés pour excès de vitesse. Au regard de la loi, je rappelle qu’on ne peut être condamné qu’en tant que propriétaire ou locataire d’un véhicule. Et vous verrez que pour forcer les entrepreneurs réticents, les amendes seront multipliées par cinq pour que cela rapporte plus », s’offusque-t-il. Les radars automatiques, qui ont flashé plus de 20 millions de fois en 2015, rapportent 660 millions d’euros à l’État. En obligeant les entreprises à révéler l’identité des salariés ayant commis une infraction routière avec leur voiture de fonction, l’État devrait récupérer 900 millions d’euros. »

Lire l'article
  • Paiement 100% sécurisé par HIPAY Paiement 100%
    sécurisé par HIPAY
  • 98% d'avis positif sur aviscertifiés.com une majorité d'avis positifs sur
    aviscertifiés.com
  • Un cabinet d'avocat réputé Un cabinet
    d'avocat réputé
  • Un prix attractif Un prix
    attractif
  • Un service sans engagement Un service sans
    engagement